Cween, une artiste capable de nous donner foi tant en l’amour qu’en nos rêves !


Cween, c’est cette jeune chanteuse lassée de voir la haine, la peur et la colère dominer l’amour, lassée de voir les gens délaisser leurs rêves parce que le monde les poussent à ne plus y croire.
Cween, c’est cette chanteuse bel et bien déterminée à changer tout ça !
À travers ses chansons, elle dénonce les faits du quotidien qui lui déplaisent, elle nous raconte de merveilleuses histoires d’amour et nous envoie de nombreuses ondes positives qui nous permettent de reprendre confiance en nous, en nos sentiments et en nos rêves les plus fous.

14222149_1308135005877197_2908716125943426504_n

Street and Love Music : Bonjour Cween,
Peux-tu te présenter aux lecteurs de Street and Love Music ?
Cween : Salut, c’est Cween, 25 ans, Nantaise, chanteuse et passionnée de musique depuis toute petite.

Street and Love Music : D’où te vient cette passion pour la musique ?
Cween : Mes parents écoutaient beaucoup de musique ! À la maison, on nous réveillait avec de la musique. Et le soir, après l’école, il y avait de la musique à la maison. Très jeune, je prenais des cours de solfège et de piano. J’ai eu mon premier poste radio et mon premier walkman très jeune. Au collège, tout mon argent de poche passait dans des singles ou albums. Ça a toujours été une passion.

Street and Love Music : De quoi t’inspires-tu pour écrire tes textes ?
Cween : De mon vécu, du vécu de mon entourage. Ça part d’une histoire vraie, sinon d’un idéal, parfois c’est scénarisé mais il y a toujours une part de vécu.

Street and Love Music : Quelles sont tes influences musicales ?
Cween : La musique latine, caribéenne, le R’n’B américain, parfois le rap, la musique classique, la musique de film, de tout !

Street and Love Music : Comment est né le titre « Le choix » ? Es-tu toi-même une grande fumeuse ?
Cween : Je me suis mise dans la peau d’un fumeur en essayant de cerner ce qu’il pouvait ressentir. Il y a beaucoup de fumeurs dans mon entourage, et certains essayent d’arrêter ou y sont parvenus. Du coup, j‘ai voulu établir un lien avec la passion amoureuse.

Street and Love Music : Beaucoup de tes chansons tournent autour de l’amour. Pourquoi ?
Cween : Nous avons tous déjà aimé, été aimés, souffert en amour, passé de bons moments. C’est humain et universel. Parler d’amour dans mes chansons, c’est une valeur sûre !

Street and Love Music : « On nous dit que ce qui compte, c’est la beauté intérieure. Mais il faut plus que cette antique valeur. »
Penses-tu qu’aujourd’hui, le physique importe davantage ?
Cween : Tous les couples que je connais s’attirent physiquement, et même si cela n’est pas forcément ce qui compte le plus, ça joue beaucoup.

Street and Love Music : « Je donnerai tout pour toi sauf que tu ne me regardes pas. »
T’es-tu déjà retrouvée dans cette situation ?
Cween : Oui !

Street and Love Music : Quels conseils peux-tu donner à celles et ceux qui se sentent invisibles aux yeux de la personne qu’ils aiment ?
Cween : Si c’est vraiment la personne que tu aimes, il faut jouer le tout pour le tout. Tu seras peut-être déçu en cas de refus. Mais au moins, tu ne regretteras pas de ne rien avoir tenté.

Street and Love Music : Pourquoi as-tu choisi de remixer « C’est ma vie » de Lacrim ?
Cween : Quand j’ai écouté la chanson pour la première fois, je me suis dit que Lacrim l’avait écrite pour une femme. La force de cette chanson, le fait qu’elle soit écrite pour une femme dont l’homme est en prison. J’ai voulu la chanter dans le sens inverse, je me suis dit que ce serait tout aussi fort.

Street and Love Music : « Comme tous les autres, un jour, on se séparera. »
Penses-tu que c’est inévitable ?
Cween : Dans mon entourage, j’ai assisté à des ruptures, mes parents par exemple. Ce ne sont pas des choses que je souhaite voir se généraliser mais c’est de plus en plus courant. On n’y peut rien, c’est la vie.

Street and Love Music : Tu as plutôt les pieds sur terre ou l’esprit dans les nuages ?
Cween : Les deux ! J’ai les pieds sur terre mais je préfère avoir la tête dans les nuages, c’est une façon de garder espoir.

Street and Love Music : Peux-tu nous parler de ce mini EP que tu viens de sortir ? Pourquoi l’avoir sorti sans l’annoncer auparavant ?
Cween : À la base, ça devait être un EP 7 titres, les trois titres « JDSC » , « Du bien » et « Game Over » étaient déjà sortis et j’avais commencé à bosser sur de nouveaux sons. Du coup, j’ai voulu les balancer dans la continuité de ce que je faisais histoire de faire plaisir au public et lui donner du contenu en attendant mes nouveaux sons.

Street and Love Music : Un mot sur chaque titre de ce projet ?
Cween : « Plus haut » : c’est un cri d’espoir pour encourager tous ceux qui mènent un combat dans la vie de tous les jours.
« Dans ma ville » : il s’agit d’un hymne à la ville où je vis et au mode de vie que j’ai choisi. Je pense que beaucoup d’artistes se reconnaîtront !
« Dis-moi » : je voulais faire une chanson d’amour triste, basée sur du vécu.
« Mélodie » : c’est un peu une façon de décrire le procédé par lequel je compose une musique, les danseurs peuvent aussi se l’approprier ainsi que tout artiste qui crée sur de la musique, toute personne qui aime la musique.

Street and Love Music : Dans « Validé », tu sembles avoir trouvé l’homme parfait. Quels conseils aimerais-tu donner à toutes ces personnes, qui à défaut de trouver le partenaire idéal, perdent foi en l’amour ?
Cween : Ayez une occupation, un projet professionnel, de quoi transformer cette énergie négative en quelque chose de positif. Et ne surtout, ne pas désespérer ! Comme dit le dicton, « chacun son tour chez le coiffeur » !

Street and Love Music : Comment est né « Aimer à tort » ?
Cween : Je me rappelle qu’à l’époque où j’ai enregistré ce morceau (il y a à peu près un an), un des auteurs avec lequel je travaille m’a proposé le texte et j’ai tout de suite accroché car c’était exactement ce que je vivais à ce moment-là. Je fais beaucoup en fonction de mon ressenti ou de ce que vivent les personnes de mon entourage.

Street and Love Music : Conseillerais-tu aux femmes qui sont attirées « Comme un aimant » par un homme (et inversement) de foncer ou de rester sur leurs gardes ?
Cween : Je leur conseillerais de suivre leur cœur !

Street and Love Music : Avec quels artistes aimerais-tu collaborer ?
Cween : Kery James !!! Ce serait un honneur car il fait partie des personnes qui m’ont poussée à me battre dans la vie, avec ses textes et ses musiques que j’écoutais adolescente et que j’écoute toujours aujourd’hui.

Cween, la perle rare qu’il faut avoir dans sa playlist !

Au sujet de Cween, lisez aussi :

À en croire Cween, les princes charmants existent bel et bien !

Cween a trouvé l’homme parfait !

Cween, on ne l’arrête plus !

Cween, une artiste qui parle pour nos cœurs !

Cween, une artiste opérationnelle !

Cween, une artiste remplie de talent !

Retrouvez Cween sur ses différents réseaux sociaux :
Facebook : https://www.facebook.com/CweenOfficiel/
Twitter : https://twitter.com/cweenofficiel
Instagram : https://www.instagram.com/cween_bb/
YouTube : https://www.youtube.com/channel/UCcKmPHPoaR3lBJvdg4L70Fg

Propos recueillis par Aurélia Deschryver

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *