Sticky souhaite mettre en garde les générations à venir !


 

14681579_1190417467700451_5317212166688795116_nSticky a commencé le mois d’octobre en nous proposant un concept très généreux ; nous offrir un titre par semaine. Et pour continuer sur sa belle lancée, il nous a livré, ce lundi, « Tu leur diras », un morceau conscient à travers lequel le rappeur dévoile le fond de sa pensée sur l’état du monde et son évolution négative.
« Tu leur diras qu’on était fous. », la phrase, tristement réelle, qui nous décrit (dans l’ensemble) mieux qu’aucune autre dans cette société, dirigée par la monnaie, où le mensonge règne. Il est vrai que ce monde fait peur ! Et rien ne s’arrange au fil des années, bien au contraire. À l’échelle mondiale, nous observons, impuissants, des guerres aux quatre coins du monde, des virus mortels créés par l’Homme. Mais même à une échelle réduite, juste autour de nous, tout se dégrade ! Chacun perd ses valeurs, les amis se trahissent et les couples se trompent. Et si tu es celle ou celui qui a du cœur et qui se laisse guider par cet organe visiblement inexistant chez certain(e)s, tu seras la proie idéale de celles et ceux qui veulent être les rois de ce monde désastreux. À notre époque, l’argent passe avant tout et justifie tous les actes …
Sticky a voulu, avec ce titre, faire prendre conscience à un maximum de personnes de ce que nous avons fait du monde, de ce que nous allons laisser à nos enfants et ainsi éviter que le même schéma se reproduise avec les générations futures.
Et une fois de plus, la forme est à la hauteur du fond et reflète ainsi à merveille la profondeur du message qu’il cherche à faire passer.
Il en faudra malheureusement bien plus pour faire réagir ce monde égoïste et avar !

Sticky, un rappeur authentique et consciencieux à suivre !

Au sujet de Sticky, lisez aussi :

Sticky, un rappeur fascinant !

Sticky fait constat du temps passé !

Retrouvez Sticky sur ses différents réseaux sociaux :
Facebook : https://www.facebook.com/stickyoff
YouTube : https://www.youtube.com/channel/UCBAG5OPHXry8avAe1BOwgkQ

Aurélia Deschryver

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *