Natess, une rappeuse acharnée !


12308828_543654559126989_7525637123168495892_n

Street and Love Music : Bonjour Natess,
Peux-tu te présenter aux lecteurs de Street and Love Music ?
Natess : Bonjour tout le monde, moi c’est NATESS, rappeuse de Marseille, j’ai 26ans.
Je fais du rap depuis l’âge de treize ans et je me suis réellement lancée il y a trois ans. Depuis, j’enchaîne les enregistrements au studio, les clips et les scènes.

Street and Love Music : « On me demande d’écrire des rimes loin du rire pour prouver qui je suis. »
Peux-tu nous expliquer ?
Natess : Cette phrase est tirée de ma toute première chanson. En règle générale, mon univers est plutôt mélancolique, j’aime faire passer des messages forts dans mes textes. C’est ce qui me caractérise et me définit le mieux.

Street and Love Music : Qu’est-ce qui t’a attiré dans le rap ?
Natess : Au début, le rap était, pour moi, un moyen de m’évader. Et très vite, il est devenu la meilleure forme d’expression pour me faire entendre.
C’est vraiment une passion pour moi, je suis une écorchée vive, la musique m’a aidée à rester vivante.

Street and Love Music : Pour beaucoup, une femme n’a pas sa place dans le milieu du rap en France.
Penses-tu que si tu avais étais un homme, ta carrière aurait déjà décollé ?
Natess : En France, le milieu du rap est un milieu fermé, il est très difficile en tant que femme de s’imposer et de se faire une place.
Les rappeuses qui ont fait carrière se comptent sur les doigts d’une main tandis que les rappeurs sont plus nombreux.
Pour moi le fait d’être une femme reste une force car cela me permet de me démarquer.
Je ne dirais pas que ma carrière aurait déjà décollé si j’avais été un homme car il y a énormément de concurrence.

Street and Love Music : Tu es la gagnante de la première édition du concours « Génération Urban ». Comment as-tu vécu cette expérience et cette victoire ?
Natess : Pour moi, cette victoire était inattendue, j’ai été émue par autant de soutien des internautes. C’est une très belle récompense pour le travail que j’ai fourni !
En montant sur Paris, j’ai pu faire des rencontres enrichissantes qui m’ont fait évoluer et qui m’ont apporté un autre regard sur le monde du travail artistique et musical.

Street and Love Music : Comment est né « Sur le fil de notre amour » ?
Natess : La chanson « Sur le fil de notre amour » est née en s’inspirant d’une relation amoureuse passée.

Street and Love Music : Peux-tu nous parler de « A cœur ouvert » ?
Natess : J’ai couché sur papier tout ce que j’avais sur le cœur.
En une chanson, je parle de différents sentiments que l’on peut ressentir ou des questions que l’on pourrait se poser à différentes étapes de notre vie.

Street and Love Music : Qu’est-ce qui t’a inspiré « Petits cœurs » ?
Natess : J’avais vraiment envie de symboliser toutes les femmes du monde.
Je les appelle « Petits cœurs » car je voulais représenter toutes ces femmes qui se battent tous les jours contre les violences, les guerres ou les discriminations.

Street and Love Music : Que peux-tu nous dire sur « Combien » ?
Natess : « Combien » est une chanson qui résume un peu tout mon parcours jusqu’ici.
Combien au départ ? Et combien à l’arrivée ? Ceux que j’ai vu présents dans mes batailles et ceux qui sont là que pour les victoires.

Street and Love Music : Un mot sur « Rester couché » ?
Natess : Il y a des jours où tout va mal, où tu voudrais qu’une chose, c’est retourner te coucher pour que cette journée s’arrête. Alors, j’en ai fait une chanson à prendre au second degré bien sûr !

Street and Love Music : « L’être humain n’a plus de cerveau. »
Si tu pouvais lancer un message pour faire réagir l’humanité, que dirais-tu ?
Natess : Réveillons-nous, affirmons-nous et arrêtons de subir !

Street and Love Music : As-tu un projet en préparation ?
Natess : Après avoir sorti mon album en mars dernier et deux clips qui ont suivi, je prépare actuellement un projet inédit sur lequel aucune information n’a encore été divulguée. Mais je vous donne une petite exclu, le projet mettra ma ville à l’honneur …

Street and Love Music : Avec quels artistes aimerais-tu collaborer ?
Natess : J’ai toujours rêvé de collaborer avec Diam’s ou Kenny Arkana qui pour moi ont marqué l’histoire du rap français et qui m’ont accompagnée dans mon adolescence.
Mais il y aussi la Psy 4 de la Rime avec Alonzo et Soprano qui sont de la même ville que moi, que j’ai vu évoluer au fil des années et sans oublier Booba avec son album légendaire Lunatic de l’époque et ses nouveaux sons qui montre qu’il a toujours sa place dans le rap français.

Natess, une rappeuse à qui nous souhaitons de réussir !

Retrouvez Natess sur ses différents réseaux sociaux :

telechargement  telechargement-2

Aurélia Deschryver

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *