B-Girl Emmy, une danseuse déterminée à l’énergie débordante !


À seulement seize ans, B-Girl Emmy a terminé l’année précédente en décrochant le titre de B-girl France 2016 tant convoité par les danseuses de breakdance. Mais rien n’est lié au hasard ! Si Emmy est parvenue à remporter le championnat national de danse hip-hop le 3 décembre dernier, c’est uniquement parce que, depuis des années, elle travaille durement au quotidien pour se perfectionner et ainsi se surpasser.

Street and Love Music : Bonjour Emmy,
Peux-tu te présenter aux lecteurs de Street and Love Music ?
B-Girl Emmy : Bonjour, je m’appelle Emmy, j’ai seize ans et je vis à Calais. Je fais du break depuis plus de six ans et j’ai actuellement gagné le championnat de France.

Street and Love Music : Quand et comment as-tu commencé à danser ?
B-Girl Emmy : J’ai commencé la danse, à cinq ans, par du moderne jazz avant de poursuivre par du classique sans pour autant arrêter le moderne jazz. Et à dix ans, je me suis lancée dans le hip-hop en voyant un spectacle de KLA District. Il n’y avait pas encore de cours donc je me suis entraînée avec eux dans de petites salle pas vraiment faites pour danser. Et je me suis intégrée à leur crew au fur et à mesure malgré les difficultés d’être la seule fille. Quelques années après, j’ai arrêté le moderne pour passer plus de temps au break !

Street and Love Music : Pourquoi avoir choisi le hip-hop plutôt qu’un autre style de danse ?
B-Girl Emmy : Parce que le hip-hop est une pratique très libre, il ne faut rien en particulier pour commencer là-dedans. Pratiquement tout le monde, peu importe l’âge ou le niveau, peut faire des battles (compétitions) tous les week-ends.
Mais il faut aussi un mental pour atteindre un niveau car c’est une discipline très difficile tant dans l’originalité que dans la technique !

Street and Love Music : Tu faisais partie des danseuses sélectionnées pour participer à B-boy France 2016 dans la catégorie B-girl. Comment te sentais-tu avant le début de cette grande compétition ? Appréhendais-tu de rencontrer certaines danseuses ?
B-Girl Emmy : Cela fait maintenant trois ans que je participe à cette grande compétition, et c’est cette année où j’avais le moins la pression. Notamment parce qu’on était trois B-girls de KLA District à participer ; B-girl Maeva qui a été en demi-finale et B-girl Juliette que j’ai rencontré en quart de final. J’appréhendais une seule danseuse ; B-girl Kamie de YeahYellow qui s’est blessée avant le battle et qui n’a donc pas participé. Je n’avais pas peur des autres B-girls mais juste de me louper contre elles car j’étais moi-même blessée au genou.

Street and Love Music : Est-ce que le fait de danser « à domicile » a plutôt été une force, un poids ou un peu les deux ?
B-Girl Emmy : Je dirais que ça a été une force car grâce à cela ma famille est venue m’encourager. Et dans ces moments là, c’est toujours bien de savoir qu’ils sont présents. Tout comme l’équipe KLA qui me redonne de l’énergie en étant derrière moi et en me faisant confiance pendant que je danse.

Street and Love Music : Qu’as-tu ressenti quand les juges t’ont désignée B-girl France 2016 ?
B-Girl Emmy : Quand les juges m’ont désignée B-girl France, je n’ai pas vraiment eu le temps de ressentir grand chose car tout le monde est venu vers moi pour me porter et crier. Et même après cela, il m’a encore fallu un bon moment pour m’en rendre compte !

Street and Love Music : Ce résultat a t-il été une surprise pour toi ? Pensais-tu aller aussi loin dans la compétition ?
B-Girl Emmy : Les deux années précédentes, j’avais déjà fait des score plutôt corrects ; finale contre Sarahbee et demi-finale contre San Andrea. Donc cette année, j’ai travaillé pour atteindre mon objectif de devenir B-girl France avec B-boy Martin, membre de mon crew, qui est, lui aussi, devenu champion de France mais dans la catégorie junior. Une belle année en titre pour KLA district !

Street and Love Music : Pour toi, quel est le secret pour être un(e) bon(ne) danseur(se) ?
B-Girl Emmy : C’est simple, je pense que pour être un bon danseur ou une bonne danseuse, il suffit d’avoir une originalité, une envie et son propre style.

Street and Love Music : Comment vois-tu la suite de ta carrière artistique ?
B-Girl Emmy : Toujours me perfectionner ! Et pourquoi pas, un jour, donner mon savoir aux autres. Rester dans le milieu artistique grâce à la danse et à d’autres arts.

B-Girl Emmy, une danseuse qui a bien mérité des remporter le championnat B-Boy France 2016 !

Lisez aussi :
http://www.streetandlovemusic.fr/2016/11/25/bboy-france-et-the-world-street-dance-deux-competions-en-une-pour-le-plus-grand-plaisir-de-tous/
http://www.streetandlovemusic.fr/2016/12/04/b-boy-france-et-the-world-street-dance-un-premier-jour-de-competition-exceptionnel/
http://www.streetandlovemusic.fr/2016/12/05/b-boy-france-et-the-world-street-dance-un-deuxieme-jour-de-competition-grandiose/

Propos recueillis par Aurélia Deschryver

1 commentaire

  1. Herault dit :

    Merci beaucoup Aurelia
    Super article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *