Mika, un danseur passionné !


C’est enfant que Mika a fait la rencontre du hip-hop, art qui, depuis des années, le captive et lui permet de s’évader. Mais ce n’est pas seulement pour lui que Mika prend plaisir à danser, il aime également rendre fier les siens et surtout, voir les yeux des spectateurs briller.

Street and Love Music : Bonjour Mika,
Peux-tu te présenter aux lecteurs de Street and Love Music ?
Mika : Bonjour, je m’appelle Mikaël Bénistant, j’ai dix-huit ans, j’habite à l’Île de la Réunion et je représente le crew Mighty Infinity Crew.

Street and Love Music : Peux-tu nous raconter tes premiers pas dans la danse ?
Mika : J’ai commencé la danse, après mon grand frère mais en même temps que mon frère jumeau, à l’école primaire (en CE2) car Stan, qui est toujours mon coach aujourd’hui, donnait des cours.

Street and Love Music : Pourquoi le hip-hop plutôt qu’un autre style ?
Mika : Le hip-hop parce que cette culture m’intéresse énormément, qu’il s’agisse du rap ou des différents styles de danse (popping, loking, b-boying, …). Le breakdance est un mélange de plusieurs danses et c’est, pour moi, ce qui fait son charme ainsi que l’aspect physique, technique et acrobatique.
Cette danse me donne surtout une sorte de liberté ! Elle me rend heureux à chaque fois que je la pratique et elle éloigne toute onde négative de ma tête et de mes pensées.
Et c’est une danse qui n’atteindra jamais son apogée.

Street and Love Music : Tu t’es qualifié pour participer à B-boy France 2016. Comment se sont dérouler les sélections pour toi ?
Mika : Pour être sélectionné pour B-boy France 2016, j’ai dû participer à une qualification parmi les différents danseurs et danseuses de breakdance de la Réunion. J’ai été en finale contre mon frère jumeau Melvin Bénistant et j’ai remporté ce battle à deux voix contre une ainsi qu’un billet d’avion pour BBF 2016.

Street and Love Music : Qu’est-ce que cette compétition représente pour toi ?
Mika : Cette compétition, comme toute autre compétition, est une grande opportunité et une chance de me faire remarquer, de représenter au maximum mon île et mon groupe.
Mais celle-ci d’autant plus car elle représente le meilleur B-boy de France.

Street and Love Music : Comment te sentais-tu avant le début de cette belle compétition ? Appréhendais-tu de rencontrer certains danseurs ?
Mika : Au début de cette compétition, il y avait beaucoup de stress car elle était composée de grosses têtes, de B-boys ayant déjà un nom assez reconnu en France. J’appréhendais donc la plupart des danseurs mais je me mettais en confiance et j’étais déterminé à donner le meilleur de moi-même.

Street and Love Music : Comment as-tu vécu cette expérience ? Qu’est-ce que cette compétition t’a apporté ?
Mika : J’ai vécu cette expérience comme une belle aventure car c’est très rare pour moi d’affronter des danseurs de métropole tels que Pac-Pac ou encore Teemo.
Cette battle m’a apporté de la nouveauté, une position (troisième), de la notoriété envers mon île et beaucoup plus de confiance en moi mais aussi plus de détermination pour les années à venir !
Elle a aussi amélioré ma carrière artistique.

Street and Love Music : Retenteras-tu ta chance l’année prochaine ?
Mika : Oui, l’année prochaine, je retenterai certainement ma chance ! C’est une belle expérience à vivre et à revivre ! Je ferai sûrement les qualifications en métropole si j’y suis déjà pour mes études.

Street and Love Music : Pour toi, quel est le secret pour être un(e) bon(ne) danseur(se) ?
Mika : Pour moi, le secret pour être un(e) bon(ne) danseur(se), c’est d’avoir un milieu propice à la progression (être bien entouré, être avec des personnes qui te donnent envie de te donner à fond) et surtout, de se surpasser et de croire en soi (à l’entraînement et en battle).

Street and Love Music : Comment imagines-tu la suite de ta carrière artistique ? Y a-t-il un rêve en particulier qui te tient à cœur ?
Mika : J’imagine la suite de ma carrière artistique en compagnie, en comédie musicale ou en formateur de petit champion (Qui sait?). Je reste optimiste et j’espère réussir dans cette voie. En tout cas, je ferai tout pour !

Mika, un artiste qui n’a pas fini de faire rêver le public !

Lisez aussi :
http://www.streetandlovemusic.fr/2016/11/25/bboy-france-et-the-world-street-dance-deux-competions-en-une-pour-le-plus-grand-plaisir-de-tous/
http://www.streetandlovemusic.fr/2016/12/04/b-boy-france-et-the-world-street-dance-un-premier-jour-de-competition-exceptionnel/
http://www.streetandlovemusic.fr/2016/12/05/b-boy-france-et-the-world-street-dance-un-deuxieme-jour-de-competition-grandiose/

Propos recueillis par Aurélia Deschryver

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *