Rencontre avec Cyjah


La musique a toujours occupé une place importante dans le quotidien de Cyjah mais il aura fallu que sa vie bascule pour que Cyjah se décide à nous interpréter ses écrits.

Street and Love Music : Bonjour Cyjah,
Peux-tu te présenter aux lecteurs de Street and Love Music ?
Cyjah : Je vais sur ma vingt septième année en 2018, avec un vécu assez chargé dont je me soulage à travers l’art. J’extériorise très souvent ce que je vis car le fait de tout garder à l’intérieur de soi s’apparente à un volcan au bord de l’éruption. Quand mon impulsivité se montre, cela surprend souvent car j’essaye de garder mon sang-froid en toute circonstance ; c’est d’ailleurs en devenant maman que j’ai redécouvert pas mal de choses … Rien n’est jamais acquis.

Street and Love Music : Qu’est-ce qui t’a donné envie de saisir ta chance dans la musique ?
Cyjah : Je n’ai jamais considéré la musique comme une chance … J’ai toujours écrit, toujours chanté … Mais un événement tragique survenu en 2016 ne m’a pas laissé le choix ; il me fallait un monde dans lequel je puisse survivre … Alors je me le suis créé.
Mon entourage sait que je ne peux tout simplement rien lâcher. Ils me poussent à continuer.
J’ai pu allier un remède et une passion à travers laquelle j’ai rencontré des personnes qui m’ont conseillée, appréciée et soutenue sur ma route. Pourquoi m’arrêter? À part pour refaire le plein d’essence (rires) ?

Street and Love Music : Comment décrirais-tu ton univers musical ?
Cyjah : Le mot-clé de mes auditeurs concernant mon ambiance musicale est « sombre ». Concrètement nous sommes sur une planète très individualiste et ce n’est pas à travers des réseaux sociaux que nous allons sauver la peau de nos enfants et encore moins la notre. Bon nombre d’artistes considèrent ce que vous appelez « talent » comme une arme qu’il faut utiliser à bon escient. Mais j’ai quand même un lot de prod sympathiques et légères en stock, à vous de suivre le flow des vagues (rires).

Street and Love Music : Le 3 novembre, tu dévoilais ton premier EP Sky. Que peux-tu nous dire à son sujet ?
Cyjah : Cet EP fut totalement réalisé en indépendant, de la cover à la tracklist. On a dû bosser une dizaine d’heures dessus. En fait, au fur et à mesure que j’allais au studio, je me suis retrouvée avec pas mal de mix. Au bout d’un moment, discussion entre quatre yeux avec mon ingénieur qui me booste dans ma continuité donc je me suis consacrée à mon premier projet, sortir trois EP qui se complètent. Ainsi j’ai pu gérer mon temps bien mieux que si j’avais sorti un album dès le départ.
Je me suis aussi inscrite à la Sacem. « Déblateh » était déjà sorti mais je tenais à ce qu’il soit sur Sky avec un featuring et quelques autres pistes.

Street and Love Music : Si tu ne devais conserver qu’un titre sur ce projet, ce serait lequel ? Pourquoi ?
Cyjah : Pour cette interview je dirai « Ils me voient » car en un son je réponds un peu à ta première question (rires).

Street and Love Music : Pourquoi n’avoir clippé que « Déblateh » ?
Cyjah : Alors ça c’est une histoire compliquée. Pas mal de clipmakers manquent de sérieux. Mais j’ai pu trouver des gens bien. Là, j’ai une équipe très intéressante, ce n’est maintenant qu’une question de fonds car je déteste bâcler ce que je fais ; de plus je suis une perfectionniste exigeante comme jamais alors j’attends de me sentir prête pour envoyer du lourd. En attendant, je suis sur des vidéos rap qui vont bientôt être publiées type reprise ou freestyle.

Street and Love Music : « Lovécrisie » annonce la préparation d’un nouvel EP. Qu’aimerais-tu nous dire à propos de cet opus à venir ? Est-ce ce titre qui le résume le mieux ?
Cyjah : Effectivement, on parle de mon prochain EP, Zoo. Il sera bien plus ambiancé que le premier. Il sortira dans quelques temps et est d’ailleurs bientôt fini. Mais « Lovécrisie » ne sera pas présent. Le troisième EP suivra et la trilogie sera complète. Les choses ne s’arrêteront pas là.

Street and Love Music : Y a-t-il une collaboration qu’il te tient à cœur de réaliser ?
Cyjah : Bien sûr, avec Niro, « Anthill sur le maillot » (rires).

Cyjah, un artiste qui nous réserve de belles surprises !

Aurélia Deschryver

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *