Rencontre avec Sheyraz


C’est avec de brèves vidéos postées sur Facebook que la jeune Sheyraz à su attirer les auditeurs par milliers. Qui aurait pensé qu’il n’en fallait pas plus pour qu’elle puisse, peu de temps après, commencé à se dessiner un beau début de carrière ? Et pourtant …

Street and Love Music : Bonjour Sheyraz,
Peux-tu te présenter à celles et ceux qui ne te connaissent pas encore ?
Sheyraz : Salut, moi c’est Sheyraz ! J’ai 19 ans et je suis chanteuse. Je viens du sud de la France et je suis d’origine tunisienne.

Street and Love Music : Comment as-tu commencé à chanter ?
Sheyraz : Je suis depuis petite. J’ai toujours chanté en fait. C’est en moi depuis tellement longtemps que je ne saurais l’expliquer. Ça a toujours fait partie de moi !

Street and Love Music : Qui sont tes modèles artistiques ?
Sheyraz : Je n’ai pas de modèle précis, j’écoute un peu de tout. Mais je suis plus influencée par la musique américaine (Rihanné, Beyoncé, Sam Smith, Stefflon Don, etc).

Street and Love Music : Comment s’est présentée l’occasion de travailler avec Liga One Industry ?
Sheyraz : J’ai été repérée par Liga One grâce à ma page Facebook, suivie par près de 30 000 personnes, sur laquelle je postais régulièrement des vidéos où je chantais.

Street and Love Music : « Bay bay » a rencontré joli succès. Peux-tu nous parler de sa création ?
Sheyraz : Au départ, cette chanson ne m’était pas destinée. Elle était pour un autre artiste. Mais il n’était pas trop convaincu. On me l’a faite écouter au studio. J’ai tout de suite accroché ; je sentais que je pouvais faire quelque chose de bien. De là, mon équipe et moi avons commencé à écrire et à enregistrer cette musique en pleine nuit.

Street and Love Music : Comment est né « Hey la » ?
Sheyraz : « Hey la » était et est toujours mon coup de cœur ! À vrai dire, je me suis battue pour l’avoir. Je m’explique ; elle, non plus, n’était initialement pas pour moi mais, dès la première écoute, je me suis dit qu’il fallait que je pose dessus. Et, au final, je l’ai eue !
Nous avons ensuite écrit les paroles et tout fait en quelques jours.

Street and Love Music : Comment réagis-tu face aux critiques des autres ; qu’elles soient méchantes ou constructives ?
Sheyraz : Je suis très proche des personnes qui me suivent. J’ai donc besoin de leur avis dans tout ce que j’entreprends. Les mauvaises critiques, je ne m’attarde pas dessus parce que je sais que dans la vie, nous sommes aimés mais aussi détestés. Il est impossible de plaire à tout le monde. En revanche, je prends très à cœur les critiques constructives pour essayer de m’améliorer de jour en jour.

Street and Love Music : Que peux-tu nous dire au sujet de ta collaboration avec Mo’gly ?
Sheyraz : Mo’gly et moi étions dans le même label et donc ensemble a studio pendant quelques temps. « Il m’a piqué » est parti d’un délire. On écoutait le morceau en s’ambiançant dessus. Il chantait, moi aussi. On a constaté que le rendu était pas mal alors on a pris ce projet au sérieux.

Street and Love Music : Tu as eu la chance d’assurer la première partie du concert de Lartiste. Comment as-tu vécu cette expérience ?
Sheyraz : C’était le feu !! J’ai fait beaucoup de scènes. Mais faire la première partie d’un artiste c’était nouveau. J’étais à la fois très contente, impatiente et honorée. Tout c’est super bien passé ; le public était là, l’ambiance aussi donc c’était cool.

Street and Love Music : Comment imagines-tu la suite de ton aventure musicale ?
Sheyraz : Pour la suite … Pourquoi pas faire des albums, des featurings avec de grandes célébrités et remplir toutes les salles de concerts !

Sheyraz, une jeune artiste pleine de ressources !

Aurélia Deschryver

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *