MERCI ! Et au revoir …


Une page qui se tourne. Un livre qui se ferme. Une histoire qui se termine. Nommez cette fin comme vous le souhaitez. C’est, pour moi, l’aboutissement d’un projet qui me tenait à cœur depuis longtemps. J’aurais aimé le porter plus loin, plus haut. Tout comme j’aurais aimé porter plus loin, plus haut chacun des artistes que j’ai désiré mettre en avant à travers ces articles et ces interviews.

L’avenir de Street and Love Music était déjà tracé dans mon esprit. Je savais où j’allais commencer et jusqu’où nous irions ! Le e-magazine n’était que la première pièce du puzzle. À mon plus grand regret, je n’ai pu assembler les suivantes. Tout ne se déroule pas toujours comme nous le souhaitons. Surtout quand un projet ne tourne qu’autour du cœur et de la passion. Il s’agit, certes, de deux clefs indispensables à la création. Cependant, d’autres sont également nécessaires pour un bon développement ; le temps et l’argent. Mes valeurs humaines, que je n’ai pas voulu mettre entre parenthèses, m’ont poussée à négliger ces deux éléments essentiels. Malgré quelques sollicitations, j’ai fait le choix de ne m’entourer que de moi-même pour être certaine de conserver cette ligne directrice. Pour les mêmes raisons, j’ai décidé de ne pas bombarder les visiteurs de publicités et de ne pas monnayer mes services. J’ai donc dû conserver mon emploi afin que cette belle aventure puisse rester bénévole. Bien que persuadée de pouvoir tenir la cadence, j’ai, sans grande surprise, fini par manquer de temps.

Mes derniers mots seront, naturellement, des remerciements !
Dans un premier temps, je tiens à remercier ces personnes (essentiellement ma maman) qui ont cru en Street and Love Music et m’ont poussée à en faire une réalité, notre réalité.
J’exprime, ensuite, toute ma gratitude à Monsieur Samuel Bazniar ; ce merveilleux développeur web qui m’a donné les moyens techniques de mener à bien ce projet.
Je suis également reconnaissante envers ces nombreux lecteurs qui ont su, bien au-delà de mes espérances, faire vivre ce petit magazine en ligne.
Pour finir, je me dois de remercier tous ces artistes qui m’ont fait confiance sans réfléchir en m’invitant à plonger dans leur univers pour le retranscrire à ma manière.



Prenez soin de vos rêves ! Et faites-en votre propre réalité !

Aurélia Deschryver

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *